Toggle menu

PRÉSIDENCE
DE L’UNION INTERPARLEMENTAIRE
2017-2020

Gabriela Cuevas Barron

Elle a été élue Présidente de l’Union Interparlementaire le 18 octobre 2017. Madame Cuevas Barron est sénatrice de la République depuis le 1er septembre 2012. Elle a présidé la Commission des affaires étrangères, qui est responsable de l’analyse de la politique extérieure du Mexique, de la ratification des ambassadeurs et consuls généraux, de l’approbation des traités internationaux signés par le pouvoir exécutif et de l’autorisation de sortie des troupes hors du territoire national. Durant son mandat, elle a entretenu d’étroites relations avec les ambassadeurs et parlementaires de différents pays.

Dans le cadre de l’Union interparlementaire (UIP), la sénatrice est à la tête de la délégation du Congrès mexicain. De 2014 à 2016, elle a fait partie du Comité pour promouvoir le respect du droit international humanitaire qu’elle a présidé de 2014 à 2015. Actuellement elle est l’auditrice interne pour l’exercice 2017.

Parmi les divers résultats de son engagement au sein de l’UIP, il en ressort la résolution rédigée en collaboration avec le parlement du Bahreïn et approuvée à l’unanimité, intitulée “Protéger les droits des enfants, en particulier des enfants migrants non accompagnés, et empêcher l’exploitation des enfants dans les situations de guerre et de conflit : le rôle des parlements”. Par ailleurs, avec la coopération de la délégation de l’Inde, elle a élaboré une étude et la résolution “Promouvoir le renforcement de la coopération internationale dans le cadre des Objectifs de développement durable, notamment en favorisant l’inclusion financière des femmes comme moteur de développement”, dont l’objectif est de concevoir des lois plus égalitaires en matière de genre.

Quant à sa participation dans les forums parlementaires internationaux, il convient également de mentionner, entre autres, l’Assemblée parlementaire euro-latino américaine, où elle a coprésidé la Commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l’homme, la Commission parlementaire mixte Mexique – Union européenne et la Commission de suivi parlementaire sur l’accord cadre de l’alliance du Pacifique.

La sénatrice Gabriela Cuevas Barron a plus de 20 ans de carrière dans la politique. Convaincue d’être partie prenante de la consolidation démocratique du Mexique et consciente de promouvoir la participation citoyenne dans le pays, elle s’est affiliée, à l’âge de 15 ans, au Parti d’action nationale, principale force d’opposition à l’époque de la transition démocratique au Mexique. Dans ce même esprit, elle et un groupe de jeunes ont créé la Fundación Educa México, A.C. qui s’engage à améliorer l’éducation au Mexique.

Depuis 2001 jusqu’à ce jour, en tant que législatrice au niveau local et fédéral et en tant que Maire d’une importante municipalité de Mexico, la sénatrice Cuevas Barron a consacré ses efforts pour impulser des lois et actions en faveur des droits de l’homme, de l’égalité de genre, du combat contre la corruption, de la transparence et de la protection de l’environnement. Ses initiatives personnelles et professionnelles ont toujours été motivées par un intérêt à promouvoir la justice sociale et garantir un impact local dans le quotidien des citoyens.

Au sein du Sénat de la République, elle a été l’auteur de l’initiative qui a réformé et harmonisé la constitution mexicaine en matière d’asile et de reconnaissance du statut de réfugié avec les traités internationaux, en particulier ceux en matière de droits de l’homme et de droit international humanitaire, dont le Mexique fait partie. Elle s’est également démarquée à travers son engagement pour la réforme de la Loi du Service Extérieur Mexicain qui garantit le droit à l’identité de milliers de migrants à l’étranger qui n’ont pas été enregistrés à leur naissance au Mexique au moyen de l’expédition de certificats de naissance par les consulats mexicains.

La sénatrice Cuevas a en outre fourni beaucoup de travail dans le domaine de la promotion du respect des droits de l’homme des migrants d’Amérique centrale qui transitent par ou restent au Mexique à la recherche de meilleures opportunités, ce qui est particulièrement le cas des jeunes filles, des jeunes garçons et des adolescents. En tant que déléguée du Mexique pour le Forum des présidents des pouvoirs législatifs d’Amérique centrale et des Caraïbes (FOPREL), en plus des initiatives de réforme de la loi présentées au Sénat de la République, elle a soumis une proposition de Loi cadre en matière de protection et assistance des jeunes filles, des jeunes garçons et des adolescents migrants ; texte qui servira de base aux membres de l’organisation pour élaborer leur législation nationale.

De surcroit, la sénatrice Cuevas Barron a fait partie de l’Assemblée constituante de la ville de Mexico. Dans ce contexte, elle a présidé la Commission des mairies, dont l’objectif était de mettre en place un nouveau modèle de gouvernance locale qui garantisse la proximité, la modernisation, la transparence et l’efficacité de la gestion publique.

Elle a d’autre part réussi à refléter dans la Constitution de la ville de Mexico, promulguée le 5 février 2017, l’obligation faite aux autorités de la capitale de garantir le respect et la protection des droits de l’homme des étrangers, auxquels le gouvernement du Mexique a reconnu le statut d’asile ou de réfugié. Cela a permis de renforcer l’esprit humanitaire de l’état mexicain pour offrir une protection aux personnes qui fuient la persécution et la violence dans leur pays d’origine.

La sénatrice Cuevas Barron a également été députée fédérale de la LXI législature (2009-2012), Maire de la municipalité de Miguel Hidalgo (2006-2009), députée de l’Assemblée du District Fédéral (2003-2006), députée fédérale de la LVIII législature (2001-2003), conseillère au ministère de l’Intérieur (2001) y assistante de recherche à l’Institut technologique autonome du Mexique (ITAM, 2000-2001).

Elle a terminé ses études de Licence en sciences politiques à l’ITAM (2001) et a suivi divers séminaires et diplômes dans le domaine de la communication politique, de la gestion publique et de la théorie politique au sein d’universités et institutions mexicaines et étrangères.

La sénatrice Cuevas Barron collabore régulièrement avec des médias de communication mexicains (radio, télévision, journaux) et internationaux (journaux). Elle est par ailleurs l’auteur d’articles sur des thèmes concernant la promotion des droits de l’homme et le progrès des femmes.

Elle est née le 3 avril 1979, à Mexico.

LETTRE DE
DÉSIGNATION